couverture du recueil de nouvelles collectives

Nouvelle surréaliste

Auriane file à l’orientale


23 juillet 2023

Je suis monté à bord de ce phare à Romans, je trouvais cela charmant pour chercher Auriane, mon héroïne dont j’ai perdu le fil du scoubidou. C’est tout à fait le genre de véhicule iconoclaste qu’elle aurait emprunté s’il avait croisé sa route. C’est une originale qui fréquente encore les bibliothèques. Bizarre !

J’y trouvai ce carnet, noirci de pattes de mouches d’aventuriers de passage. Elle m’aurait sans doute laissé un message codé avec des initiales conduisant au titre d’un livre que cela ne m’étonnerait pas… Mais je n’ai rien vu. Où es-tu donc passée Auriane ? Je ne jouerai plus à jeter ton petit chien en l’air. Je ne sucrerai plus tes fraises sur ton sein crème. Je me tiendrai à carreaux dans ma veste en tweed. Reviens ! Tu me manques comme un protagoniste à son auteur endimanché. Tu es mon essentielle, mon fard à paupière, ma lunette à merveille, ma versatile, ma chamboulante, mon far breton dans la nuit. Ecris un mot afin que je le trouve au retour du far Ouest. Je deviendrai ton Aurian, tu seras ma belle dame. Nous construirons ensemble des châteaux en Espagne. Je t’aimeuh, tu m’émeus, elle thème, nous nous aimions, vous m’aimantâtes, ils semèrent…

Aurian